Photo : Pascal Blondiau

Angèle Casanova

 

Les livres, quand j’étais enfant, j’en lisais, lisais, lisais, à la pelle. De tout, sans discernement. Il m’importait de lire, de découvrir, d’apprendre. Cette passion m’a dévorée des années, faites d’amendes en bibliothèques, de prêts surnuméraires d’un bibliothécaire barbu complaisant, François, que je salue ici, avant que j’en fasse mon métier. Pour qu’enfin, de lectrice compulsive, pas toujours honnête sur les délais d’emprunt en bibliothèque, je devienne médiatrice du livre, celle qui suscite l’envie de lire et rend possible concrètement cette envie. Bibliothécaire. Celle ou celui qui choisit les livres, les achète, les traite informatiquement, les lit à voix haute et les met à disposition du public. Pour ma part, à présent, bibliothécaire numérique, et bibliothécaire jeunesse dans l’âme, à Belfort.

Mes textes, nouvelles et poèmes, sont publiés en revues depuis 2014, et mon premier livre, Là où l’humain se planque, est paru en 2017 aux éditions Tarmac, dans la collection Complément de lieu. Un deuxième recueil, Terre creuse, paraîtra, toujours chez Tarmac, en janvier 2019.

Je viens d’obtenir, pour un projet d’écriture en cours, La rue de A à Z, Little Senegal, Harlem, NY, USA, une bourse de création de la Région Bourgogne-Franche-Comté.

Site internet : Gadins et bouts de ficelles

Fiche auteur sur le site de la Maison des écrivains et de la littérature