Antonella Fiori

 

« Pas de fioritures chez Fiori. C’est une saisie directe, capturée sans protection. Ce sont des coups de becs dans le réel et le réel tel quel. Les gens sont très seuls, tombent, tanguent, les tragédies se préparent, le vent souffle sur de vieux sacs à mains et des souliers usés, dans une chaleur à tout casser, les fleurs se donnent du mal pour briller. On peut penser à Raymond Carver, à Edward Hopper, en version graisseux-grinçants presque trash. L’ensemble est écrit au présent : le temps de l’éternel provisoire. »

Jean-Pierre Ostende

 

1997 : Lauréate du prix de poésie de la ville de Marseille. 

1998 : Poète inédite du CIPM. 

2002 : Bourse d’encouragement à l’écriture du CNL. 

2007 : elle crée le site plaques-sensibles.com. Poésies et nouvelles sont publiées en revues : Incidences, Cahier du Refuge, Edidinter, La Cause des Causeuses, Noir et Blanc, Haïku sans frontière, Cohues, etc. Ses dernières publications sont dans les revues Squeeze et L’Ampoule des editionsdelabatjour. Elle est également animatrice d’ateliers d’écriture. Elle intervient dans des lieux divers : établissements scolaires, théâtres, institutions pour personnes âgées, associations. Elle est l’auteure, entre autres, de Brut de coffrage, une œuvre dramatique qui met en scène les témoignages d’habitants de l’Estaque engagés dans les luttes ouvrières et la Résistance. En 2010, Antonella Fiori a ouvert le site http://www.riotinto.fr dédié à la mémoire des usines de l’Estaque-Riaux.

Depuis 2009, elle participe activement aux projets pédagogiques de la classe de CM2 de l’école de l’Estaque Gare (13016) autour de l’histoire et patrimoine de l’Estaque et du Bassin de Séon. Le Temps des Sirènes, retenu pour Marseille 2013 Capitale, est présenté en mai 2013 dans l’Atelier du Large au J1 de La Joliette.

 

Publication :

2013 : De Black chez Asphodèle éditions