Chantal Noël.jpeg

Chantal Noël

Du plus loin que je me souvienne, j’ai aimé lire, beaucoup, tout ce qui me tombait sous la main. Naturellement, l’envie d’écrire est arrivée. Je tenais un journal lorsque j’étais ado, il n’en reste aucune trace. J’écrivais des petits textes qui restaient secrets. Bizarrement, j’ai travaillé dans les chiffres, la comptabilité, puis la propriété industrielle, mais l’envie d’écrire était en moi. Au moment de la retraite, j’ai participé à quelques ateliers d’écriture qui m’ont permis d’oser, de me libérer. Depuis, je m’amuse, je participe à quelques concours où parfois mes textes sont remarqués et je prends un vrai plaisir à partager mes pages.