Ève Vila

 

Je travaille à Paris en tant que traductrice.

J’écris des nouvelles, certaines ont paru dans des revues (En attendant l’or, Rue Saint-Ambroise, Les Hésitations d’une mouche, Harfang, Traversées).

Pendant quatre ans, j’ai fait partie du comité de lecture de la revue Rue Saint-Ambroise

Aujourd’hui, je lance ma revue Gramminées.