Réginald Cornier

Après s'être gentiment promené 12 années durant à Rennes, Paris, Leicester (au cœur de cette chère et vieille Angleterre) et Berlin (nom qui se suffit à lui-même), Réginald est revenu poser ses valises en 2005... pour prendre un nouveau départ avec un projet hôtelier qui allait lui prendre une énergie démentielle pendant plusieurs années. Il a exercé pas mal de métiers différents, tant il est curieux, mais pense avoir trouvé depuis 4 ans la voix/voie qui lui murmure les meilleurs mots à l'oreille, à savoir le domaine du social, qui le réjouit pleinement. Il adore le théâtre (qu'il a repris à titre amateur, après une interminable pause de 13 ans, dans le rôle de Valmont, revu à la mode d'aujourd'hui), et lit depuis toujours avec une certaine avidité. Il adore écrire aussi, il faut bien expulser certaines choses qui lui envahissent la tête. Mais, il garde ça pour lui, dans les tiroirs de sa commode. Il a quand même fini par écrire deux biographies de vieilles dames passionnantes, à la demande de familles de son réseau, ce qui lui a permis d'associer le relationnel et l'écoute à la passion de l'écriture. Récemment, il est sorti du bois de l'anonymat le plus total (Vitré mis à part) pour partager l'une de ses nouvelles, Lettre à Inès. Aujourd'hui ou demain, il est même prêt et assez fou pour vous la lire dans une ambiance tamisée et intimiste au Barravel, l'un de ses fiefs récréatifs...